Anches Rabiboches
(2023)
Anches libérées
(2023)
Orgue dépareillé
(2022)
Déssouflage
(2022)
Peaux soufflées
(2022)
Sommier
(2022)
Criards
(2021)
7 mouvements d’air
(2021)
Tiges
(2021)
Pex
(2018)
Grains
(2018)
Matryoshka 
(2018)
Trajet pas pareil
(2018)
Agglomérés
(2018)
Abat-jours
(2018)
Comment où le son?
(2017)
Ramanchure de pêche
(2017)



Anches Rabiboches
(2023)

Dispositif performatif et installation interactive
︎ Constantin Monfilliette
Duo d’œuvres né à la suite d’un projet avec le centre d’artiste le Touttout à Chicoutimi impliquant quelques expérimentations et une introduction aux principes fondamentaux d’ingénierie de l’accordéon par le facteur Marcel Desgagnés. Démantibulées et reconstituées sous la forme de sculptures interactives, ces parties d’accordéon sont activées par un moteur à aspiration permettant de créer des sons indéfiniment longs. 
Technicien.nes : Chantale Boulianne et Dany Boivin 

Anches libérées
(2023)

Dispositif performatif
︎ Érika Essertaize
︎ Constantin Monfilliette


Dispositif permettant de faire des sons indéfiniment longs avec des sommiers d’accordéon et tous types d’anches libres. Il peut également être utilisé sans anches, dans ce cas, il est joué avec les sons issus de la friction de l’air traversant les cavités. 
Technicienne : Chantale Boulianne

Orgue dépareillé
(2022)

Dispositif performatif
︎ Érika Essertaize
Orgue modulaire comprenant 84 tuyaux récupérés, divisés sur sept sommiers différents. Controlé numériquement par protocole midi.  Les sommiers peuvent être à la fois regroupés pour en jouer de manière plus conventionnelle ou étalés dans l’espace. 
Technicien.ne.s : François Landry, Sonia Paço Rocchia, Alexandre Lussier

Déssouflage
(2022)

Dispositif performatif
︎Antoine Amnotte Dupuis

Ballon météorologique amplifié qui, en se dégonflant, crée de très basses fréquences. 

Peaux soufflées
(2022)

Dispositif performatif
︎Antoine Amnotte Dupuis
Tambours reliés à l’aide de petits tuyaux au souffle des artistes performeur.e.s faisant varier la tension des peaux et par conséquent la hauteur des sons. 

Sommier
(2022)

Dispositif performatif
︎Antoine Amnotte Dupuis
Sommier consistant en une réserve d’air possédant 12 ouvertures. Ces ouvertures sont munies de solénoïde permettant d’ouvrir et fermer le flux d’air. Le dispositif est automatisé et controlé par protocole midi.
Technicien: Alexandre Lussier, François Landry

Criards
(2021)

Dispositif performatif
︎ Érika Essertaize

Dispositifs reliés à des réserves d’air limitées, possédant une multitude d’appeaux d’oiseaux et de chasse intégrés dans des objets de bois. Ils peuvent être à la fois suspendus ou tenus comme un instrument plus conventionnel dans les mains des artistes performeur.e.s. 
Techniciens : Jean-Marie Benoît, Alexandre Lussier et Renaud Riconti

7 mouvements d’air
(2021)

Installation
︎ Martin Morissette
7 mouvements d’air propose des ébauches de boucles dont certaines sont statiques et d’autres évoluent dans le temps par des automations de tempo. L’accord des flûtes à coulisse se modifie tout au long de l’évènement tandis que les formes et rythmes des mouvements sont conservés tous les jours. Les sept mouvements sont issus d’une courte recherche préliminaire effectuée avec cette installation et serviront, entre autres, de matériau pour approfondir les boucles avec un ensemble de musicien.ne.s. Chaque mouvement est d’une durée  approximative de 1h30. 
Présenté au Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville (FIMAV) Technicien.ne.s Sonia Paço-Rocchia , Jean- Marie Benoît, Renaud Riconti

Tiges
(2021)

Dispositif performatif 
 ︎Antoine Amnotte Dupuis
La glace sèche est utilisée ici pour faire entrer en vibration des tiges métalliques.

Pex
(2018)

Dispositif performatif 

︎Antoine Amnotte Dupuis
Assemblage de tuyaux pex permettant de transmettre le son d’une manière définie vers un point précis.

Grains
(2018)

Dispositif performatif

︎Antoine Amnotte Dupuis
Une multitude de membranes sur lesquelles sont déposés des grains réagissant au jeu des instrumentistes. Du mouvement des grains se dégage un effet visuel hypnotique ainsi qu’une modulation de plusieurs bruits blancs distincts. 

Matryoshka 
(2018)

dispositif performatif
︎Antoine Amnotte Dupuis
L’ouverture et la fermeture des panneaux que possèdent ces diverses boîtes modifient le timbre des sons produits à l’intérieur. En outre, ces boîtes amplifient naturellement certaines fréquences. Le volume sonore se trouve également légèrement modulé.

Trajet pas pareil
(2018)

Installation intéractive




Vidéo sans son
Inspiré du concept de rapiditié différenciée du géographe Jean Ollivro, c'est-à-dire le processus qui conduit à la mise en place de territoires parcourus à des vitesses de plus en plus variables, Tom Jacques a tenté, à petite échelle, de transposer artistiquement le concept et de réfléchir par le biais de ce dernier aux conséquences de la vitesse sur notre rapport aux sons. 
Présenté au Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville (FIMAV) et au Musée régional de Rimouski.

Agglomérés
(2018)

Dispositif performatif


Réalisé sur mesure pour une pièce improvisée par Rémy Bélanger de Beauport, ce dispositif consiste en un assemblage de petits violons récupérés. Un archet double permet également de multiplier les possibilités des cordes mises en vibration. 

Abat-jours
(2018)

Dispositif performatif


Constitué d’une plaque de métal déposée au bout d’un abat-jour industriel qui vibre par le jeu des instrumentistes, ce dispositif peut être relié à de nombreux instruments à vent.

Comment où le son ?
(2017)

Installation intéractive
L’œuvre interactive de Tom Jacques, considérée comme un territoire en elle-même, possède une manivelle permettant de faire avancer un plectre à différentes vitesses. Ce dernier, une fois le mécanisme enclenché, entre en contact avec une autre matière vibrante pour produire des sons. Quel rapport entretenons-nous avec les sons et leur rapidité d’exécution ? Comment les différentes vitesses des mécanismes de l’installation influenceront t-elles le son en pareil contexte ? 
Présenté par Voir à l’est dans le cadre des flâneurs sur la route. Technicien: Louis-André Saint-Laurent

Ramanchure de pêche
(2017)

Installation interactive
Cette installation sonore, éphémère et interactive a été réalisée par Tom Jacques et Josée Bourgoin dans le cadre des journées de la culture du Kamouraska. En création lors d’une courte résidence à Rivière-Ouelle, immergés en un lieu fortement imprégné de la pratique de la pêche à l’anguille, les artistes ont été en contact avec l’espace, le matériel ainsi que les pêcheurs entretenant cette tradition puis se sont laissés inspirer de tous ces éléments pour réaliser l’œuvre .